Beautiful People.

Publié le par Nelly

 

Image.png

 

        Beautiful People est un roman d'Alicia Drake, publié en 2006. Cet ouvrage est le fruit de cinq longues années de recherches ; une enquête remarquable sur « le portrait croisé de deux frères ennemis aussi charismatiques qu'énigmatiques  ». J'ai nommé Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent.

         Ce livre m'a appris le sens de la mode au XXème siècle, ainsi que l'ambiance générale de cette époque qui m'a fortement plu. De plus, j'ai beaucoup appris sur la personnalité de ces deux personnes, même si celle d'Yves est selon moi plus facile à cerner que l'entité de Karl. Malgré les approfondissements de l'écrivaine, un grand mystère pour le moins attirant, plane autour de ce styliste talentueux.

        Depuis que j'ai refermé ce livre, il ne cesse de m'obnibuler. Il est fréquent que je me remémore un passage sans une quelconque raison. Je me souviens lorsque que je me levais et mettais un pied-à-terre, je n'avais qu'une hâte... Rejoindre les deux coteries les plus hypes de Paris au XX ème siècle, celle de Karl Lagerfeld comprenant Jacques de Bascher, et celle d'Yves Saint Laurent, mêlant Pierre Bergé et Loulou de la Falaise notamment.

        Ce monde n'avait alors plus aucun secret pour moi. J'étais spectatrice de leur train de vie peu commun, et si alléchant. Il était enivrant de suivre leurs soirées arrosées dans les clubs, tel que le Sept, ainsi que dans leurs bals costumés. J'étais admiratrice devant tant de beauté, de créativité, d'euphorie et de glamour. Je me suis donc vouée une profonde attirance pour les années prodigieuses : les décennies 70 et 80. Profiter de l'instant présent ainsi que de la liberté sexuelle qui faisait des ravages,  se laisser emporter par la création, travailler sa gloire, étaient les caractéristiques de cette époque.

        C'est une génération totalement différente de la notre. Aujourd'hui, on se préoccupe beaucoup de notre avenir, de notre profession ainsi que de la retraite qui s'en suivra... Ces années-là, on n'avait pas forcément besoin de faire quelque chose pour être quelqu'un, pour être reconnu. Il suffisait d'étinceler, d'incarner la beauté. Peu importe l'argent qu'on avait ou pas. Les acteurs de ce passé caractérisaient une certaine innocence que l'on a plus ou moins perdue ces dernières années. Quitter Paris pour aller se lambiner le long des allées de Saint Tropez, le but était simple : se montrer.

        Cependant, ce monde de paillettes abrite aussi la misère, notamment la dévastation qu'à engendrer le sida dans les années 80. Souvent considéré comme une maladie des homosexuels, (chose se révélant inexacte), le monde de la mode fut un des premiers à être touché. La mort frappa un grand nombre d'hommes, ce qui plongea cet univers dans un mal des plus profonds...

        Bien que je trouve regrettable la réaction de Karl Lagerfeld à l'égard de Beautiful People - peu de temps après la parution, Karl assigna Alicia Drake en référé pour atteinte à la vie privée -, je vous conseille vivement ce livre ! Je le considère comme l'un des meilleurs livres que j'ai lu, il m'a beaucoup apporté en connaissances. En espérant qu'il vous aura suscité le même engouement.

         Une des meilleures citations, prononcée par Karl à propos d'Ines de la Fressange : « Je lui souhaite toute la chance de la terre pourvu que je ne la voie plus et n'entende plus parler d'elle. L'oubli purifie et je sais être amnésique. »

 

        Note :  Vous pourrez vous procurer ce livre poche édité chez Folio à 7 euros 79, et une version beau livre est également en vente chez Denoël à 23 euros 75, (prix selon la Fnac).

Commenter cet article

Ludivine. 30/08/2010 18:21



Cet article me donne vraiment envie de lire ce livre! Merci !



Sidonie 26/08/2010 22:50



Tu as oublié de dire que tu avais ressenti la même chose quand lisant Harry Potter ! Ahah !



£stel 25/08/2010 22:11



Les filles c génial ! Bisous



Anais 25/08/2010 18:44



Vraiment hâte de lire vos nouveaux articles.


Ils sont vraiment très interessants et très bien construits.


Futures journalistes de mode ? Franchement, vous le mérité.


Des gros bisous!